L’essentiel de ce qu’il faut savoir sur la VAE éducateur spécialisé

L’essentiel de ce qu’il faut savoir sur la VAE éducateur spécialisé

Il est tout à fait possible de devenir éducateur grâce à la VAE. Mais il y a quelques critères à respecter pour obtenir une certification professionnelle, sans parler des différentes étapes à franchir. Bien entendu, il est crucial de comprendre le fonctionnement de la VAE avant toute prise de décision.

La VAE : de quoi s’agit-il exactement  ?

La Validation des Acquis de l’Expérience est désignée par l’acronyme VAE. Elle permet de faire valider les acquis de son expérience en les convertissant en diplôme, en titre ou en certification professionnelle. La VAE s’adresse particulièrement aux personnes ayant au moins un an d’expérience en rapport direct avec la certification visée. Il peut s’agir d’un certificat de qualification professionnelle ou d’un diplôme. Dans tous les cas, elle doit être inscrite au Répertoire national des certifications professionnelles. Grâce à la VAE, il est possible de décrocher le Diplôme d’État d’Éducateur Spécialisé (DEES). Pour mettre toutes les chances de son côté, il est préférable de se faire accompagner par un professionnel de sa branche.

Le concours d’éducateur spécialisé a permis de démocratiser la VAE. Il s’agit d’un métier adapté aux personnes de tout âge. Pour avoir son diplôme, chaque candidat (bénévole ou salarié) doit terminer un long parcours professionnel dans le domaine visé. En moyenne, cela dure 1 an. Actuellement, il existe plus d’une façon d’obtenir son DEES avec la VAE. Par exemple, le candidat peut choisir de rester chez lui tout en bénéficiant d’un accompagnement individuel à domicile. Un professionnel qualifié peut d’ailleurs s’occuper de la rédaction du livret 1 VAE éducateur spécialisé. S’il est bien rédigé, c’est déjà un bon début.

Les étapes à suivre pour obtenir son diplôme d’éducateur spécialisé grâce à la VAE

Pour décrocher son DEES grâce à la VAE, il faut suivre quelques étapes. La première d’entre elles consiste à recueillir toutes les informations relatives à la VAE. Pour ce faire, il suffit de contacter l’organisme de formation qui délivre la certification professionnelle choisie. Le candidat pourra ainsi découvrir toutes les démarches à effectuer pour obtenir son diplôme. La deuxième étape est de faire une demande de recevabilité à la validation des acquis de l’expérience. Heureusement, cette tâche est confiée à l’organisme de formation délivrant la VAE, et le formulaire, fixé par l’arrêté du 29 janvier 2018, est disponible en ligne. Le dossier de recevabilité à la VAE doit être composé d’un formulaire de candidature, de pièces justificatives, de documents relatifs à la durée de ses expériences professionnelles et d’une attestation.

Inutile de rappeler que la VAE permet de valoriser ses compétences professionnelles, et toute personne ayant une expérience d’un an dans le domaine éducatif peut y prétendre. Une fois le dossier de recevabilité transmis à l’organisme de formation, le candidat peut passer à la prochaine étape. Il s’agit plus précisément du passage devant le jury qui va valider la VAE. Bien évidemment, le demandeur peut recourir à un professionnel qualifié pour l’aider à préparer l’entretien devant le jury. Si son dossier est solide, l’individu devrait normalement obtenir son diplôme (DEES). Mais dans certains cas, la validation des acquis de l’expérience peut être partielle ou refusée.

Leave a Reply